L'instant présent
Partager
Communiquer

Le TDAH n’est pas un déficit de l’attention – De Mélanie Ouimet

Le TDAH n'est pas un déficit de l'attention - De Mélanie Ouimet

Bonsoir à toutes & à tous,

En ce lundi férié en France, je me suis laissé errer sur internet, à la recherche des dernières actus sur le TDAH. Et je suis tombé,  comme par hasard, sur cet article. J’en suis resté pantois !

 

Car, Mélanie Ouimet,  blogueuse pour le HuffingPost Québec à écrit ce que j’aurais souhaité écrire. A mis en forme avec beaucoup de sens et j’ai eu beaucoup de plaisir à lire ces lignes. Non seulement la forme y est, mais je ne vous parle même pas du fond. A la base, je voulais souligner les passages importants pour vous simplifier la suite mais…
Il va falloir prendre le temps de le lire en entier !

Pour vous faire rêver, voici quelques passages :

Il n’y a pas qu’une seule, unique et bonne manière de se concentrer. Thom Hartmann a fait une comparaison intéressante pour illustrer l’attention distinctive des personnes ayant un « TDAH ». Leur attention fonctionne comme un radar à balayage.

 

Ces personnes perçoivent ainsi la globalité de leur environnement de manière très complexe. Elles sont sensibles aux bruits ambiants, à la lumière, aux mouvements des gens, etc. Elles voient et ressentent tout, constamment.

 

Il est donc faux de croire que la personne ayant un « TDAH » ne perçoit pas les détails ou n’y prête pas attention. C’est totalement l’inverse. Et, lorsque nous avons cette capacité de percevoir tous les détails d’une situation, il devient extrêmement difficile de rester concentré sur une seule chose précise à un moment précis.

 

Plutôt que d’apprendre à la personne comment son cerveau fonctionne et de respecter son fonctionnement, nous travaillons contre sa neurologie, en mode compensatoire

Le lien : Le TDAH n’est pas un déficit de l’attention – HuffingPost Québec

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *