L'instant présent
Partager
Communiquer

S’organiser pour étudier avec le TDAH

N’hésitez pas à nous contacter, nous pouvons vous aider à mettre en place tout ces outils !

Qui dit université dis autonomie ! Le passage aux études supérieur est un grand changement dans la façon d’étudier. Être rigoureux et autonome vont de paire dans ce milieu. Certes, avec des facilités en organisation, on peut toujours s’en sortir ! Mais ce n’est pas forcément le cas d’un TDAH il faut l’avouer… Alors, comment faire pour luter contre la procrastination? Pour lutter sur des méthodes à appliquer sur le long terme ?

L’autodiscipline est d’autant plus difficile sur les TDAH, il est peut-être nécessaire selon les profils de mettre en place des stratégies d’organisations qui vont permettre de passer une année scolaire heureuse. Et cette autonomie et d’autant plus difficile à atteindre avec des étudiants qui vont être concerné par le TDAH. Car le TDAH “non maitrisé” est un frein à des méthodes fonctionnelles sur le long terme, et amène plus de procrastination.

Nous vous proposons ici des conseils & astuces pour vous permettre de réussir vos études !

  • 1 – Maintenir votre attention en classe

  • 2 – Optimisez vos périodes de travail

  • 3 – La technique dite de “Pomodoro”

  • 4 – La période des examens

1 - Maintenir votre attention en classe

Vous savez que les 4h de cours du Vendredi après-midi, ca va être un sacré calvaire… Il n’y aura aucune méthode qui convient parfaitement selon le type de TDAH. Il faut être dans le cursus qui convient le mieux. Être chirurgien est tout à fait possible pour un TDAH. Si c’est votre passion, vous réussirez, pour sur ! Tant que vous ne vous trompez pas de patient lors de l’opération…

Se mettre sur les rangs de devant permet d’éviter in finé les distractions de vos camarades

L’action mène à la concentration ! Alors on essaye de noter, de voir et d’écouter.

Si vous remarquez que vous décrochez, noter le sur votre feuille. Le cumul vous permettra de vous rendre compte.

Participer au cours est un élément indispensable de votre méthode d’apprentissage. Alors n'hésitez pas à échanger lors des cours 🙂

2 - Optimisez vos périodes de travail.

Il est d’autant plus difficile pour un jeune TDAH ou un adulte TDAH de de concentrer en dehors de la classe ou de la période de travail. Selon le cursus, cela peut demander une grande capacité de mémorisation. Nous vous proposons ici quelques méthodes & astuces pour combler à cela :

Voici quelques conseils...

Si les mouvements, les sons et les personnes vous génent, évitez les distractions. Privilégiez les lieux calmes, sans bruit ou vous allez pouvoir vous immérger dans votre contenu. N’hésitez pas à vous munir d’écouteurs. Ne mettez pas des musiques, mais plutôt des bruits en fonds sonore, de la musique classique ou encore des bruits de nature. Vous pouvez trouver votre bonheur sur Youtube !

Cette catégorie ne va pas vous plaire. On coupe TOUT ! Facebook, twitter, on passe le téléphone en mode avion (non, pas en mode silencieux, en mode avion !). Evitez au maxium le fourmillement de l’internet et des réseaux sociaux. Nous, TDAH, avons tellement tendance à nous perdre sur la toile du net…

 Ne vous dites pas :”Aller, je bosse 3h !”. Séparez vos réflexions par période de 30 minutes, et prenez l’air entre-temps. Cela sera bien plus efficace.

 Alternez les contenus denses avec des choses plus légéres (cours complexe VS planning de la semaine, ou encore activité créative ! )

Si vous avez un mémoire à rendre, ou une matière avec un gros volume de donné à exploiter, diviser votre tâche. En des objectifs à cours terme, sur une demi-heure pourquoi pas ! Tant que cela fonctionne

Je lis le premier chapitre et je m’arrête.

Lire lire et lire. Puis 5 minutes plus tard, ou 4 secondes vous aurez déjà oublié la ligne précédente. Le mieux dans ce cas la et de s’impliquer dans votre lecture. Surligner, ré-écrire, noter… Ne faites pas que lire!  Lire à voix haute et aussi une solution si cela vous convient.

3 - La technique Pomodoro

Cette technique vise à favoriser son autodiscipline. Elle oblige à entamer une tâche (surnommée «pomodoro», ou tomate en italien, en référence aux minuteries de cuisine en forme de tomate) et à ne pas se laisser distraire par les bruits ambiants ou par ses pensées. Bien entendu, un entraînement régulier est recommandé pour constater son efficacité.

 

Plus d’infos ici : LIEN LIEN

4 - Un examen en vue ?

Un examen mérite une préparation plus ou moins importante en fonction de son contenu. mais elle mérite quand même une préparation, peut importe son importance ! Chez les TDAH, le stress, l’environnement, les bruits, le nombre de personnes sont des factures importants. Ces derniers augmentent notamment les fautes d’inattentions.

Vous devez relire plusieurs fois l’énoncé ? Alors vous êtes concerné !

Mais comment bien se préparer?

  • 1 – Des fiches, permettent de revoir le cours, et de le structurer visuellement pour s’en souvenir en “image”

  • 2 – Demandez lors du début des examens si vous pouvez utiliser des boules quies. Cela peut vous être utile pour vous isoler vous immerger.

  • 3 – On oublie pas les techniques de respirations;) Voir ici pour la respiration TDAH

  • 4 – Vérifier les questions, et l’énoncé! Cela évite d’avoir une mauvaise interprétation de la question ! Mais surtout de perdre du temps inutilement…